Nous vous proposons un glossaire où vous pourrez trouver la signification des termes usuels du bâtiment.

A B C D E F G H I J L M N P R S T V Z


ADDUCTION D'EAU
Apport d'eau à proximité de son lieu de consommation par le moyen de conduites (à écoulement gravitaire ou sous pression).
Ensemble de l'installation.

ADJUVANT
Produit ajouté au béton en cours de fabrication pour en modifier certaines caractéristiques (fluidité, plasticité, temps de prise, hydrofuge...).

AFFLEURER
Amener des éléments de construction à se trouver dans le même plan, sans faire de saillies.

AGGLOMERÉ
Élément de construction préfabriqué, à base de ciment ou de bois blocs de parpaings, panneaux de particules.

AGRÉGATS
Ensemble des éléments minéraux entrant dans la composition du béton.

ALLEGE
Partie de mur ou de panneau située sous une fenêtre ou une baie vitrée.

APPENTIS
Bâtiment annexe à couverture monopente appuyé contre un mur ou un autre bâtiment.

ARBALÉTRIER
Pièce de charpente supportant les pannes.

ARMATURE
Ensemble des barres d'acier qui entrent dans la confection d'un ouvrage en béton armé.

ASSISE
Surface sur laquelle repose un ouvrage.

AUVENT
Partie de toiture dépassant l'alignement des murs ou des poteaux.


BAC
Nom donné à des éléments nervurés dans le sens de la longueur, le plus fréquemment en tôle d'acier ou d'aluminium, et employés en bardage ou couverture.

BANCHE
Surface de coffrage préparée à L'avance et pouvant permettre un usage répétitif.

BARDAGE
Ensemble des éléments assurant la clôture ou le revêtement des pignons et des long-pans d'un bâtiment (s'apparente à une couverture verticale).

BARDEAU
Planchette en bois refendu ou fabriquée industriellement à partir de produits étanches servant à couvrir des toits ou à revêtir des murs particulièrement exposés à la pluie.

BASTAING
Pièce de bois de section rectangulaire commerciale, aux cotes habituelles de 6,5 cm x 6,5 cm.

BATARD
Se dit d'un mortier dont le liant est un mélange de ciment et de chaux, en proportion de la résistance et de la facilité de mise en oeuvre recherchées.

BATI DORMANT
Partie d'une menuiserie (porte, fenêtre, etc. ) fixée dans un mur et sur laquelle vient battre la partie ouvrante.

BATTANT
Partie mobile d'une porte, croisée, volet, etc. ...

BÉTON
Matériau de construction obtenu par le mélange de sable, de gravillons et d'eau à un liant hydraulique (généralement du ciment) dont la prise assure La constitution d'un bloc indéformable.

BLOCAGE
Couche de pierres compactée pouvant servir d'assise à une dalle, à une chaussée, etc. ...

BRANCHEMENT
Raccordement d'une installation privée à un réseau public (eau, gaz, électricité, égout).


CHAINAGE
Tendeurs ou armatures assurant par leur ancrage dans la maçonnerie la cohésion et le maintien de celle-ci. Par extension, poutre en béton armé, incorporée à un mur pour en assurer la bonne tenue et la solidarisation avec planchers, etc. ...

CHAISE
Assemblage de planches triangulé portant un repère d'alignement (matérialisé par une pointe) et servant à l'implantation d'un bâtiment.

CHAMBRANLE
Encadrement de porte, de fenêtre.

CHAPE
Enduit riche en ciment, de faible épaisseur, recouvrant un sol ou une dalle. Chape incorporée : chape qui est exécutée avec la dalle avant la prise du béton de façon à assurer une bonne homogénéité à l'ensemble.

CHASSIS
Cadre vitré, pouvant éventuellement s'ouvrir (un vantail unique).

CHENEAU
Canal disposé en bas de pente des toitures et servant à recueillir les eaux de pluie et à les diriger vers les tuyaux de descente.
Contrairement à la gouttière, le cheneau n'est pas obligatoirement en rive (cheneau encaissé). Voir "Gouttière".

CLOSOIR
Accessoire de couverture destiné à obturer en l'épousant, le profil des bacs ou plaques ondulées utilisées pour la couverture (ou le bardage) des bâtiments (les closoirs empêchent l'air de circuler entre la panne et la couverture).

COFFRAGE
Ensemble des matériels servant à retenir le béton fraîchement coulé et à le mouler selon la forme définitive qu'on souhaite lui voir après

COMPACTAGE
Tassement d'un remblai ou d'un sol naturel, en une ou plusieurs opérations, pour l'affermir (augmentation du volume d'éléments solides par rapport au volume apparent total).

CONTREPLAQUÉ
Panneau de bois constitué par le collage(phonétique) de plusieurs feuilles minces dont les fils sont alternés perpendiculairement. Une même feuille de contre-plaqué peut être réalisée avec des essences différentes et des feuilles de différentes épaisseurs.
Les marques et labels de qualité doivent obligatoirement être imprimés sur les panneaux. CTB X signifie apte aux emplois extérieurs impliquant l'exposition prolongée aux intempéries ou à l'eau sous tous les climats. (Contrôlé par Marque de qualité).

CONTREVENTEMENT
Dispositif assurant la stabilité d'une charpente, d'un bâtiment, etc. contre l'action déformante des poussées horizontales.

COULIS
Préparation très fluide à base de ciment ou de plâtre et destinée à pénétrer dans des fissures ou dans les joints (d'un carrelage, par exemple).

COUVERTURE
Tout dispositif étanche aux précipitations atmosphériques, recouvrant la partie supérieure des bâtiments, des ouvrages (c'est la partie externe de la toiture).

COUVRE JOINT
Plaque ou élément de liaison réunissant les abouts de deux éléments ; baguette fixée sur un joint à cacher.


DALLE
Plaque de matériau résistant (pierre, béton, etc.) pour plancher ou revêtement de sol.

DAUPHIN
Extrémité inférieure et recourbée d'une descente d'eaux pluviales.


Petit massif parallélipédique utilisé comme élément de calage ou répartition sous un poteau.

DÉBLAI
Se dit d'une fouille au-dessus d'un sol par opposition à fouille en excavation (au-dessous du sol).

DÉCAPAGE
Fouille superficielle pour enlever une couche de terre (0,20m). Nettoiement complet d'une surface à traiter(acier, etc. ...) avant application du revêtement protecteur.

DOSAGE
Proportions des différents éléments entrant dans une préparation (exemple : dosage d'un béton).

DRAIN
Conduit enterré servant à collecter des eaux souterraines ou quelques termes
d'infiltration (drains en poterie, en fascines, en pierre sèche, en matière plastique, etc. ...).


ECHANTIGNOLE
Petite pièce de charpente servant à assujettir une panne sur un arbalétrier.

ÉGOUT
Partie La plus basse d'une couverture par laquelle s'égouttent les eaux pluviales. Galerie maçonnée ou, par extension, canalisation d'évacuation (eaux usées, pluviales, et autres effluents).

EMBASE
Élément de soutien répartissant une charge sur son propre support.

ENDUIT
Revêtement que l'on étend par couches minces sur les surfaces à traiter.
Recouvrement d'une surface à peindre par un matériau au comportement plastique en vue d'en faire disparaître les aspérités et les trous.

ENTRAIT
Membrure inférieure d'une ferme, dans une charpente à deux ou plusieurs pentes. Il est le plus souvent horizontal et maintient l'écartement des arbalétriers aux appuis.

ENTRETOISE
Pièce (de charpente ou de coffrage) destinée à maintenir un écartement constant entre deux éléments (poutres, banches, barres, etc. ... ).

ÉTAI
Pièce de bois en général utilisée pour maintenir ou soutenir un édifice (menaçant ruine ou faisant l'objet de travaux) pour soulager une poutre trop chargée, etc. ...

EXCAVATION
Fouille au-dessous du sol, par opposition à fouille en déblai.


FAÇADES
Élévation d'ensemble des diverses faces d'un bâtiment. Ces façades peuvent être ombrées ou teintées.

FAITAGE
Arête longitudinale formée au sommet d'une toiture par la rencontre de deux versants.

FAITIERE
Qui a trait au faîtage. Pris comme nom, désigne la panne de faîtage.

FERME
Système de poutraison, généralement triangulée, dont la membrure supérieure à simple ou double inclinaison règle la pente d'une toiture ; elles supportent les pannes qui constituent le support de la couverture.

FÉRRAILLAGE
Ensemble des armatures en acier noyé dans le béton pour constituer le béton armé.

FEUILLURE
Entaille longitudinale, pratiquée dans les montants et le linteau d'une baie pour y loger un bâti, et par extension (bois, métal ou maçonnerie) pour recevoir une pièce présentant une saillie longitudinale complémentaire (bâti dormant par exemple, ou tampon de regard, etc. ...).

FIBRES-CIMENT
Mélange de fibres d'amiante et de ciment produit industriellement sous forme d'éléments moulés ou extrudés.

FLECHE
Grandeur de la déformation élastique en un point donné, ou au point où elle est maximale, d'une poutre sous l'action des charges qui la sollicitent.

FOUILLE
Action de creuser dans un terrain. Résultat de cette action.


GABARIT
Instrument ou équipement définissant le tracé d'un profil, en vue de sa reproduction (répétée si nécessaire) ou du contrôle d'un passage à respecter.

GAINE
Conduit (calorifugé ou non) véhiculant L'air dans une installation (air vicié ou frais, pulsé, filtré, conditionné, etc...). Tube protégeant une canalisation, ou destiné à lui réserver un passage.

GALVANISATION
Procédé industriel consistant à revêtir de zinc un objet métallique en vue de Le protéger contre la corrosion (par électrolyse ou par trempage)

GIRON
Dans un escalier, la distance horizontale de nez de marche à nez de marche. En cas de volée courbe, le giron théorique est alors la largeur de marche mesurée sur la ligne de foulée(lieu de giron constant).

GOUSSET
Plaque de bois ou de métal assurant la rigidité d'un assemblage de pièces longues.

GOUTTIERE
Canal généralement de forme semi-circulaire(souvent en zinc ou en matière plastique) disposé à la partie basse d'un toit pour recueillir les eaux de pluie et les diriger vers les tuyaux de descente. La gouttière se trouve en rive, elle est généralement supportée par des crochets.

GRANULOMETRIE
Classification des agrégats entrant dans la composition des mortiers et bétons, établie en fonction de leur répartition par classes de grosseur.

GRAVOIS ou GRAVATS
Matériaux de démolition.


HÉRISSON
Lit de grosses pierres dures, dressé directement sur le sol pour servir de fondation (route, dalle, etc. ...).

HOURDIS
Aujourd'hui : élément manufacturé en béton ou céramique, utilisé entre solives, poutrelles, etc. ... comme sous-face et support pour la confection d'un plancher.

HUISSERIE
Encadrement fixe délimitant une baie dans une cloison et sur lequel s'articule une porte.

HYDROFUGE
Qui préserve de l'humidité. Par extension, adjuvant destiné à imperméabiliser la masse des mortiers ou bétons.

HYGROSCOPIQUE
Qualifie une substance ou un matériau présentant une affinité pour l'eau et donc la propriété d'absorber l'humidité.


IMPOSTE
Partie fixe ou mobile, vitrée ou non, au-dessus d'une porte ou d'une croisée.


JOINT
Coupure volontaire entre plusieurs éléments d'un même ouvrage dont il convient d'assurer la jonction tout en leur réservant une possibilité de jeu, retrait, dilatation, tassement, etc. ...sans risquer de fissure. Dans un mur, espace compris entre pierres, briques, etc., consécutives.

JOINTOYER
Combler et finir les joints d'un parement de mur, de sol, etc.


LAINE DE ROCHE - LAINE DE VERRE
Fibres minérales fabriquées à partir de minéraux fondus, filées à des diamètres très faibles et agglomérés à des résines synthétiques ; présentées sous forme de panneaux semi-rigides ou de rouleaux souples, employées comme isolant thermique.

LAMBOURDES
Pièces de bois espacées régulièrement et scellées, sur lesquelles sont fixées les lames de parquet.

LAMBRIS
Panneaux de bois assemblés constituant des portes, volets, cloisons minces, etc. ... ou bien des revêtements minces de mur.

LAMELLE-COLLE
Procédé industriel d'assemblage de lamelles de bois par collage spécial sous presse. Ce système permet de réaliser des poutres et des fermes d'une grande légèreté et pouvant atteindre de très grandes portées.

LANTERNEAU
Partie surélevée d'un comble permettant d'assurer l'éclairage zénithal et/ou la ventilation.

LIGNE DE FOULÉE
Ligne d'épure représentant le trajet théorique emprunté dans un escalier elle est située en plan dans L'axe de volée, et tout au plus à 0,50 m du bord intérieur si l'escalier n'est pas droit.

LINTEAU
Poutre horizontale en béton armé, en bois, en acier, située à la partie supérieure d'une baie (voir aussi Poitrail).

LISSE
Barre horizontale servant de garde-corps, main-courante, traverse d'ossature, ou support de bardage.

LITEAU
Pièce de bois de section carrée (.2,5 x 2,5 cm) fixée horizontalement sur les chevrons et supportant les tuiles ou ardoises.

LONG PAN
Face la plus importante d'un bâtiment, d'un comble, etc. et parallèle à la rive ou à l'égout de la toiture.

LONGRINE
Poutre longitudinale disposée à la base d'une paroi et répartissant
les charges sur ses points d'appui.


MADRIER
Pièce de bois de section rectangulaire commerciale, aux cotes habituelles de 8 x 23 cm.

MAITRE DE L'OUVRAGE
Personne physique ou morale, désignée par ce terme dans. les documents du marché et pour le compte de qui les travaux ou ouvrages sont exécutés

MAITRE D'OEUVRE
Personne physique ou morale choisie par le maître de l'ouvrage pour assurer Les missions de direction et de coordination confiées dans les pièces écrites à La personne désignée par ce terme, ou par celui d'architecte.

MARCHE A PRIX FORFAITAIRE GLOBAL
Marché où le travail demandé à l'entrepreneur est complètement défini, et où les prix correspondants sont fixés en bloc et à l'avance. L'insertion de clauses de variation de prix ne fait pas perdre à ce type de marché son caractère forfaitaire. Le marché à prix global peut prévoir que certains travaux seront réglés au métré.

MARCHÉ AU METRÉ
Marché où Le règlement est effectué en appliquant des prix unitaires aux quantités réellement exécutées. Les prix unitaires peuvent être soit spécialement établis pour le même marché considéré (bordereau) soit basés sur ceux d'un recueil existant (série).

MÉTAL DEPLOYÉ
Sorte de grillage ou treillis métallique dont les mailles en forme de losange sont obtenues par l'extension transversale d'une tôle préalablement découpée régulièrement en fentes parallèles assez courtes.

MOELLON
Pierre calcaire apparente, plus ou moins équarrie, entrant dans la
construction des murs.

MOISE
Poutre composée de deux membrures parallèles et solidaires, prenant appui de part et d'autre des poteaux qui la supportent.

MORTIER
Mélange de ciment (ou chaux), de sable et d'eau employé pour faire des enduits, assembler des briques, etc. ...


NIVEAU
Instrument donnant l'horizontale. Instrument employé après le dégrossissage des travaux préliminaires pour matérialiser par des
repères un plan horizontal de référence. Altitude d'une ligne ou d'un plan horizontal par rapport à un niveau de référence.

NOUE
Ligne creuse déterminée par la rencontre de deux versants de toiture formant un angle rentrant (inverse : arête).


PANNE
Pièce de charpente horizontale reliant les fermes, fixée sur les arbalétriers et soutenant les chevrons ou directement la couverture.

PANNEAU DE PARTICULES
Matériau plan constitué à partir de fragments de bois ou autres produits ligneux, comprimés et liés par collage. Le label CTB H signifie résistant à l'humidité.

PARPAING
Élément parallélipédique en béton non armé,(comportant ou non des trous verticaux) et dont la plus petite dimension est celle de l'épaisseur du mur.

PIGNON
Mur de construction dont la partie supérieure supporte la toiture à deux (ou plusieurs) versants et dont il épouse la forme.

PLAN
Projection au sol d'un bâtiment coupé à une certaine hauteur par un plan horizontal.

PLAN DE MASSE
Plan d'une construction, ou d'un ensemble de constructions, situant à petite échelle les bâtiments les uns par rapport aux autres et par rapport au terrain. Échelles courantes :1/200 - 1/100 et 1/50.

PLAN DE SITUATION
Plan situant une construction par rapport une ville, un quartier, une rue ; il est réalisé à petite échelle (1/5000 - 1/2000).

PLATINE
Plaque métallique d'assemblage et d'appui de poteaux ou poutres, généralement disposée dans un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal de la pièce.

PLATRE
Matériau obtenu par calcination du gypse et faisant prise avec de l'eau.

POITRAIL
Linteau de grande portée supportant de fortes charges.

PORTÉE
Distance séparant deux appuis successifs d'une poutre, ou de tout
élément porteur.

PORTIQUE
Système de construction formé par deux montants verticaux ou inclinés reliés à la partie supérieure par une traverse droite ou brisée dont chaque attache avec les montants est réalisée de sorte qu'elle constitue un encastrement parfait

POUTRE
Élément assez souvent horizontal, recevant des charges généralement verticales, et reposant :
- soit sur un seul appui, avec encastrement(console)
- soit sur deux appuis (libres, libre et encastré, ou encastrés)
- soit sur plusieurs appuis (poutre en continuité).
En dehors des poutres pleines classiques existent principalement les poutres à âme pleine, les poutres à treillis (dont l'âme est remplacée par une triangulation) et les poutres à caissons.

PRÉFABRICATION
Exécution hors du chantier proprement dit (ou dans un emplacement spécialement prévu au chantier) en petites ou moyennes séries, d'éléments standardisés de construction prêts à l'assemblage.

PROJET
Ensemble de documents (descriptifs, estimatifs, quantitatifs, etc. )
réunissant les informations nécessaires à la réalisation d'une construction, et établis à partir d'un avant-projet.


RADIER
Dalle de béton armé servant de fondation(route, machine, immeuble, etc. ...) à une construction non fondée sur puits ou pieux.

RAGRÉAGE
Le ragréage est l'opération consistant à mettre un enduit de finition sur une surface maçonnée brute, neuve ou restaurée dans le but de l'aplanir.

RAMPANT
Surface inclinée (exemple : versant d'une toiture)

RÉCEPTION DES TRAVAUX
Constat de Leur achèvement et de Leur acceptation, Le contrat
ayant été effectivement rempli.

REFEND
Mur porteur situé à l'intérieur d'un bâtiment et reliant deux façades,
et servant à réduire les portées des poutres, planchers, etc.

RÉGALER
Étendre sur une faible épaisseur de la terre, du sable, des cailloux, etc. ...

REGARD
Ouvrage généralement en maçonnerie et donnant accès à une canalisation, en vue de son entretien ou de sa visite.

RELEVÉ
Croquis coté, réalisé sur place, à main levée ;il est destiné à la représentation dessinée d'ouvrages existants.

REMBLAI
Apport de terre venant combler une fouille préalable ou remonter un niveau de terrain existant.

RETRAIT
Rétraction d'un matériau due au séchage (cas du béton, du bois).

RIGOLE
Petite tranchée recevant des fondations. Canal de faibles dimensions pour l'écoulement des eaux.

RIVE
Bordure qui termine une toiture, en pignon.


SABLIERE
Poutre horizontale entretoisant les poteaux d'un long-pan au niveau des retombées de fermes. Panne sablière : située à la partie basse d'un versant de toiture.

SCELLEMENT
Fixation d'une pièce dans une maçonnerie.

SCHEMA Dessin, à l'échelle ou non, très simplifié, surtout destiné à la
représentation des liaisons, fonctionnement, installation, etc. ...

SEGREGATION
Séparation des éléments constitutifs d'un béton, durant son transport ou sa mise en oeuvre.

SEMELLE
Élément de fondation nettement élargi et répartissant sur le sol les charges qui lui sont transmises (poteau, mur, etc. ...).
Généralement en béton armé.

SERVITUDE
Terme juridique désignant tout droit ou charge qui aliène un fonds au profit d'un autre, qui limite ou entrave un droit de propriété.

SOLIN
Joint assurant l'étanchéité et le calfeutrement d'une couverture située contre un mur.

SOLIVAGE
Ensemble des solives, longues pièces de bois dont les extrémités prennent appui sur un mur ou une autre poutre pour constituer l'ossature d'un plancher.

SOLIVE
Poutrelle formant l'ossature directe ou primaire d'un plancher.

SONDAGE
Opération consistant à examiner par forage ou prélèvement, l'état ou la composition d'un sol, d'un ouvrage, etc. ...

SOUMISSION
Engagement signé de l'Entreprise qui déclare se soumettre aux
conditions du marché. Proposition de prix ayant pour objet l'exécution d'un travail bien déterminé moyennant un prix bien déterminé également.

SOUTENEMENT
Mur ou construction destiné à résister à la poussée des terres.

SUPERSTRUCTURE
Partie d'une construction située au-dessus du niveau du sol.

SURCHARGES
Ensemble des charges variables ponctuelles ou réparties dues à l'exploitation, aux essais, à l'entretien, aux conditions climatiques (neige ou vent) etc. ... intervenant dans un ouvrage.


TASSEAU
Cale en bois de faible section.

TÉMOIN
Enduit de plâtre soigné de faibles dimensions, chevauchant une lézarde dont veut contrôler l'évolution.

TIRANT
Pièce de charpente travaillant à la traction.

TRANCHÉE
Excavation en longueur dans le sol.

TRAVÉE
Intervalle entre deux fermes, distance entre deux poteaux pris dans le sens longitudinal du bâtiment.

TRAVERSE
Poutre ou barre, généralement horizontale servant à maintenir
l'écartement entre montants dans les pans de bois, pans de fer, ou ossature de bardage.

TREILLIS
Structure d'une poutre, d'un poteau, d'une ferme, dans laquelle l'âme pleine est remplacée par un réseau triangulé de barres secondaires. Exemple : poutre en treillis.

TRIANGULATION
Assemblage triangulaire de pièces de charpente assurant leur indéformabilité dans leur plan de construction.


VANTAIL
Panneau mobile obturant une baie. Partie ouvrante d'une porte ou
d'une fenêtre.

VIBRATION
Action de vibrer le béton pour en améliorer la compacité et pour assurer un bon remplissage des coffrages.

VOLIGE
Planche mince de moins de 20 mm d'épaisseur.


ZINGAGE ou ZINCAGE
Synonyme de galvanisation

Financements - Mentions légales - Glossaire du bâtiment - Nos partenaires